C’était facile de rebondir après le nul à Bastia mais je sais que mon groupe à du caractère et de l’orgueil. On a bêtement perdu des points et c’est désormais derrière nous. On a sait à quoi s’attendre et nos finales auront lieu tous les samedis jusqu’en mai prochain. On a bien débuté la partie, mais on est vite tombé dans la facilité en pensant que la partie serait facile. J’étais mécontent à la pause et j’ai dis ce que j’avais à dire. On a rectifié le tir en seconde période notamment en ne prenant pas de but, et je m’en satisfait. Maintenant on regarde devant et on sait ce que nous avons à faire pour espérer revenir avec un résultat de Nantes.