Pour la reprise du championnat après la coupure pour le passage à la nouvelle année, le Sporting Club de Paris accueillait le dauphin de ce championnat de France, le Toulon EF.  Au match aller, les 2 équipes s’étaient séparés sur le score nul de 2 à 2 après un match, classé selon les spécialistes, de match de référence pour tous les amateurs de futsal.

Tout le monde rêvait donc voir un match de même intensité et de même qualité ce samedi à Carpentier.

Le moins que l’on puisse dire c’est que les spectateurs n’ont pas eu à regretter de s’être déplacés car ils ont assisté au match attendu même si le score n’a pas été favorable aux parisiens.

Bien que diminué par les absences de Segura (convalescent après avoir été gravement blessé à Montpellier) et de Teixeira en délicatesse avec ses adducteurs, le Sporting s’est battu avec ses armes et sa jeunesse mais n’a rien pu faire contre la très belle équipe de Toulon au jeu vif et percutant ni contre le corps arbitral dont certaines mauvaises décisions ont pesé lourdement sur le résultat de cette rencontre.

Dans ce match très animé dès les premières minutes, c’est le Sporting qui ouvrait le score par Camara avec une superbe reprise de volée dès la 5ème mn (1-0). Après avoir été dominé par les parisiens, le match s’équilibre avec des attaques de chaque côté, et, sur un contre consécutif  à un corner parisien, les toulonnais égalisent par Nitoz à la 12ème mn (1-1).

Dans la même minute, Toulon joue rapidement une touche et prend l’avantage par Busquets alors que des parisiens étaient encore à contester (à juste titre)  la décision arbitrale qui a accordé cette touche aux visiteurs. Les supporters hésitent alors entre colère et dépit…..(1-2).

Malgré ce coup du sort, les parisiens ne perdent pas pied et continuent d’attaquer mais échouent sur un bloc adverse expérimenté et un bon gardien (Sergio). Néanmoins, leurs efforts sont récompensés par l’égalisation à la 17ème mn de Tchaptchet suite à  un corner (2-2).

Dans ce match équilibré, le score peut basculer à tout moment et c’est qui arriva à 23 secondes de la fin de cette première mi-temps lorsque Nitoz envoya le ballon dans la lucarne de Cavalheiro (2-3).

La seconde mi-temps reprend avec la même envie de part et d’autre mais à ce jeu ce sont les toulonnais plus réalistes qui marquent un 4ème but sur coup franc à la 24ème mn (2-4).

Les parisiens, soutenus par leurs supporteurs, ne se résignent pas et continuent d’attaquer mais ne trouvent pas l’ouverture. Juanito, l’entraîneur du Sporting Club de Paris décide alors de passer en power play. Décision fructueuse car elle permet la réduction du score par Chaulet à la 33ème mn (3-4). L’espoir d’un retournement de situation est de courte durée puisqu’à la 36ème mn Nitoz intercepte  le ballon et l’envoie dans la cage vide (3-5). Mais il était écrit que ce match serait haletant jusqu’à son terme puisque Camara ramène le score à 4-5 à la 37ème mn.

L’espoir revient et les encouragements descendent des tribunes pour pousser les parisiens à réaliser l’égalisation mais malheureusement, en contre, ce sont les toulonnais qui alourdissent le score à 22 secondes de la fin de la partie (4-6).

Les parisiens ont livré un match plein, courageux et très encourageant compte tenu des circonstances laissant augurer de meilleurs résultats……. pourquoi pas dès la semaine prochaine à Nantes !

Sporting Club de Paris – Toulon EF : 4-6

Buteurs du Sporting Club de Paris :   Camara (2) – Chaulet – Tchaptchet

Buteurs du Toulon Elite : Nito (3) – Jhow (2) – Busquets

Par RDAN