Suite à la lourde défaite enregistrée à domicile contre Garges samedi dernier, la direction du Sporting Club de Paris a réagi en mettant fin (d’un commun accord) à la collaboration avec son entraîneur Sito Rivera et en étoffant son effectif avec l’arrivée du joueur brésilien Fabricio en provenance de République Tchèque. Dans l’attente de l’arrivée d’un nouvel entraîneur, c’est Rodolphe Lopes qui assurera l’intérim sur un poste qu’il a déjà occupé, avec succès, pendant de nombreuses années. C’est dans ce contexte que les parisiens accueillaient, dans le cadre de la huitième journée du championnat, le club corse de Bastia Agglo Futsal, lanterne rouge au classement.

Le nouveau coach avait décidé d’aligner d’entrée sa nouvelle recrue arrivée seulement mardi dernier à Paris. Cet essai fut transformé tant Fabricio a éclaboussé de son talent le début de partie. En moins de 3mn de jeu, il a conquis les tribunes copieusement garnies du Gymnase Carpentier. En effet, dans la 1èremn,  il ouvre son compteur but en reprenant de volée un corner et il remise parfaitement pour  Tchapchet qui aggrave le score à la 3èmemn (2-0). Les bastiais sont condamnés à défendre même si l’emprise des parisiens se relâche un peu malgré des tentatives de Zoubir, Dlimsi ou De Andrade. Et, comme c’est souvent le cas cette saison, c’est Camara qui fait basculer le match. Après que sa tentative de lob se soit échouée sur le dessus du but corse gardé par Baccarelli, il régale le public avec une reprise de volée victorieuse suite à un corner (sa spécialité !) à 45 secondes de la mi-temps qui est sifflée sur le score de 3 à 0 en faveur des parisiens.  A noter qu’aucune occasion corse n’est à signaler dans ces 20 premières minutes.

Dès la reprise, Bastia décide d’attaquer mettant à contribution Cavalheiro, le gardien du Sporting Club de Paris, notamment par Romaninho et Jorge Alex dont le tir heurte le poteau parisien. Les hommes de Rodolphe Lopes, sous les encouragements de leurs supporters, reprennent la direction du match et aggrave le score en marquant 2 fois, tout d’abord sur un tir lointain de Zoubir (23èmemn) puis par Camara qui convertit un coup franc (24ème). Dans la minute suivante, le 6èmebut est l’œuvre de Fabricio, qui, sur une superbe passe de Camara, élimine, d’un contrôle aérien, le gardien corse Baccaralli et envoie le ballon dans le but vide (6-0 à la 26èmemn). Les parisiens maîtrisent parfaitement le match et à la 31èmemn, Tchapchet, bien servi par Zoubir, envoie le ballon dans la lucarne adverse (7-0). Le huitième et dernier but est à mettre au compteur, une nouvelle fois, d’Arthur Tchapchet, qui transforme un pénalty sanctionnant une faute de main bastiaise dans la surface de réparation (8-0 à la 35èmemn).

Est-ce le fameux choc psychologique lié au changement d’entraîneur ou l’arrivée de Fabricio ou la modeste opposition proposée par les corses ou un peu de tout ça à la fois, mais le public parisien a vibré samedi à Carpentier comme jamais depuis le début de saison devant la prestation offerte par les joueurs du Sporting Club de Paris. Il faut maintenant confirmer cette belle performance en allant chercher des points dès la semaine prochaine à Toulon.

Sporting Club de Paris –  Bastia Agglo Futsal : 8-0