Le Sporting Club de Paris vraiment pas aidé par l’arbitrage …….

Samedi dernier, le Sporting Club de Paris recevait le Toulon Futsal pour un match au sommet. En effet, les 2 équipes respectivement 4ème et 2ème au classement général voulaient conforter leur place et leur qualification pour les play off (qui concerne les 4 premières équipes).

Comme espéré par les nombreux supporters présents, les deux équipes ont livré un match de très haut niveau dans un très bon esprit sportif. Malheureusement, encore une fois cette saison, les parisiens ont été eu le sentiment d’avoir été désavantagés par le duo arbitral sur des faits de jeu.

Mais les joueurs parisiens ont su se contenir et rester concentrés pour faire face à cette adversité supplémentaire.

Dès les premiers instants de la rencontre, les deux équipes proposent un jeu rapide et alléchant mettant en évidence leurs qualités respectives. Tour à tour, elles se procurent de belles occasions et frappent même le poteau (Camara côté parisien à la 4ème et Nito côté toulonnais à la 10ème). Le public, fin connaisseur, apprécie le niveau de jeu pratiqué sur le parquet. Les visiteurs prennent l’avantage à la 11ème mn par Nito qui finalise un jeu à trois sur une remise en touche (0-1). Le Sporting Club de Paris, soutenu par ses supporters, presse son adversaire et Fabricio est prêt à scorer par deux fois, tout d’abord à la 14ème mais son tir passe à côté du but gardé par Kerroumi, puis à la 19ème mn quand il reprend un ballon relâché par le gardien. Le jeu est équilibré mais la rencontre bascule sur deux faits de jeu coup sur coup. Tout d’abord une faute flagrante commise par un toulonnais (tellement flagrant que les parisiens s’arrêtent de jouer)  permettant à Ramada de marquer (0-2 à la 24ème mn). Repartis à l’assaut du but varois, les parisiens sont une nouvelle fois punis sur une faute toulonnaise non sifflée offrant ainsi à  William la possibilité d’aggraver le score (0-3 à la 27ème mn). C’est l’incompréhension et la colère côté parisien et chez les supporters. Courageusement, les parisiens ne baissent pas les bras. Ils  jouent en power play et sont enfin récompensés à 9 secondes du terme de la première mi-temps par un but de Fabricio (1-3).

 

Avec 2 buts à remonter, le Sporting Club de Paris repart en power play dès la reprise de la seconde période.  Comme en fin de première mi-temps c’est Fabricio qui score en reprenant un ballon repoussé par le gardien sur un tir de Camara (2-3 à la 24ème mn). L’espoir renaît à Carpentier d’autant plus que, dans la minute suivante, les parisiens bénéficient d’un pénalty pour une faute de main toulonnaise dans sa surface de réparation (pas de carton jaune de M. Lang bizarrement !). Malheureusement, Tchapchet qui manque le cadre ne permet pas à son équipe de revenir à hauteur de Toulon. En dépit de ce nouveau fait de jeu, les parisiens continuent leur power play mais les toulonnais défendent bien leur avance. Pire, à la 27ème mn, Kerroumi, le gardien varois après avoir arrêté un tir parisien, envoie le ballon dans le but vide adverse (2-4). Toujours encouragés par leur public, les verts et blancs repartent à l’attaque mais, certainement épuisés physiquement et nerveusement par le déroulement de cette rencontre, ils se montrent maladroits ou malchanceux devant le but toulonnais. Tour à tour, De Sa Andrade, Fabricio, Camara tententvainement leur chance. A la 36ème mn, le gardien semble relâcher derrière sa ligne de but un ballon envoyé par Fabricio mais M. Lang (faisons lui confiance….) fait signe de continuer de jouer. Le Sporting Club de Paris marque néanmoins un troisième et dernier but à 28 secondes de la fin par Teixeira bien servi par De Sa Andrade (3-4).

Cette défaite, intervenue devant une belle équipe de Toulon, met fin à une série de 13 matches sans défaite. Sortis  sous les applaudissements chaleureux de leurs supporters, les parisiens ne peuvent qu’être frustrés par le résultat de cette rencontre entachée d’erreurs arbitrales conséquentes. Il faut féliciter les joueurs pour leur prestation et leur comportement exemplaire.  Ce mauvais  résultat associé à la victoire de Nantes, leur poursuivant au classement général, ne  laisse au Sporting Club de Paris qu’un petit point d’avance sur la 5ème, alors qu’il ne reste que 3 matches à jouer…….la fin de la saison régulière va être passionnante jusqu’au bout.

Samedi prochain, retour de la Coupe Nationale de Futsal  avec un déplacement en Franche Comté du Sporting Club de Paris qui affrontera, en 1/8ème de finale, Héricourt, club qui évolue en R1 (6ème division).

 

Sporting Club de Paris – Toulon : 3-4

Buteurs : Sporting Club Paris :   Fabricio (2) – Teixeira

Toulon : Nito – William – Ramada – Kerroumi