Déception : Le Sporting Club de Paris ne participera pas aux play off…

Le challenge imposé samedi dernier au Sporting Club de Paris pour participer aux play off était trop relevé. En effet, il fallait que les parisiens s’imposent contre  Béthune et que dans le même temps Nantes perde à Garges. Aucune de ces deux conditions n’ayant été respectées, les parisiens ne participeront donc pas à la phase finale. Ils terminent au pied du podium, à la cinquième place. Ce sont les équipes de Toulon Elite,d’Acces, du Kremlin Bicêtre et de Nantes Métropole qui se disputeront le titre de champion de France.

Si les joueurs du Président Lopes peuvent légitimement avoir des regrets, ce n’est pas forcément sur cette dernière rencontre qu’ils doivent en avoir mais plutôt regretter leur très mauvais début de championnat avec 3 défaites (dont 2 à domicile) lors des quatre premières rencontres.  Malgré une belle remontada suite à la reprise en main de l‘équipe par Rodolphe Lopes, il manque 3 points au Sporting Club de Paris pour être sur le podium…..et on ne peut que déplorer ce démarrage calamiteux.

Pour ce dernier match de la saison régulière le Sporting Club de Paris se déplaçait donc à Lens pour rencontrer Béthune…….équipe qui l’avait emporté à Carpentier lors de la première journée.  Les parisiens se présentaient au complet avec l’intention de jouer leur chance à fond. Leur début de match est conforme à ce qu’on peut attendre d’une équipe qui a une partie de son destin en main et qui doit gagner impérativement ce match. Après plusieurs tentatives infructueuses, le Sporting Club de Paris prend l’avantage par Tchapchet à la 7ème mn qui reprend un centre de Saadaoui (0-1). Le match est équilibré mais les défenses prennent le pas sur les attaques et les parisiens ne sont pas vraiment inquiétés. Il faut un fait de jeu pour remettre Béthune dans le match. En effet, une faute commise sur Ségura au milieu de terrain n’est pas sifflée et Bernardou en profite pour déborder, son centre tir frappe le poteau et le ballon revient sur la tête de Mathieu qui marque (1-1 à la 12ème mn). Ce but déstabilise un peu les parisiens qui  perdent le fil du match et qui même sont pénalisés de 5 fautes dès la 14ème mn.  Béthune, sans se montrer réellement dangereux, parvient quand même, un peu contre le cours du jeu,  à prendre l’avantage par l’inévitable Bernardouà la 18ème mn (1-2). Le Sporting Club de Paris finit cette première mi-temps en power play sans se procurer de véritables occasions.

A la reprise, le schéma tactique est le même. Condamnés à gagner pour espérer participer aux play off, les parisiens débutent la seconde période en power play. ​Ils sont dominateurs dans le jeu mais leurs actions trouvent toujours un pied ou une tête adverse pour renvoyer le ballon mais aussi Magnien, qui dans son but, fait des arrêts importants et spectaculaires (comme au match aller d’ailleurs). La stérilité parisienne est sanctionnée par un nouveau but béthunois sur une belle action collective par Kasmi qui aggrave le score (3-1 à la 27ème mn). Puis, dans la minute suivante, suite à une interception, c’est Mathieu qui envoie le ballon dans le but parisien vide (4-1). Les espoirs du Sporting Club de Paris s’amenuisent sérieusement mais il reste encore assez de temps pour tenter de revenir au score. Et c’est Fabricio qui remet un peu d’espérance dans son camp en transformant un pénalty obtenu pour une faute de main dans la surface de réparation (4-2 à la 29ème mn).  Toujours en power play, les visiteurs tentent beaucoup mais n’arrivent pas à marquer et finissent par manquer de lucidité. C’est ainsi qu’une touche en leur faveur, près du but adverse, est mal négociée et récupérée par le béthunois Bella qui expédie le ballon dans la cage vide (5-1). Il reste 8 minutes à jouer et les hommes de Rodolphe Lopes se remettent en configuration normale avec un gardien fixe mais encaissent aussitôt un sixième but par Bernardou à la conclusion d’une belle action collective (6-2 à la 33ème mn). Jetant leurs dernières forces et leurs derniers espoirs dans cette confrontation, les parisiens marquent 2 nouveaux buts : d’abord par Saadaoui au terme d’un beau slalom dans la défense nordiste (37ème mn) puis par De Sa Andrade à 1mn du terme de ce match.

Cette défaite (6-4) conjuguée au match nul (2-2) de Nantes à Garges ne permet pas au Sporting Club de Paris de se qualifier pour les play off. Le championnat est donc terminé pour cette saison pour les parisiens. Il leur reste néanmoins un match à jouer, et lequel ! La finale de la Coupe Nationale ! Samedi prochain  (11 mai) ils se rendront à Blois pour y affronter Garges DJibson dans un remake de la finale de 2015, remportée 1 à 0 par le Sporting Club de Paris. Soulever pour la sixième fois la Coupe Nationale serait une belle récompense pour les joueurs et le staff qui ont défendu valeureusement et ardemment les couleurs du club cher au Président Lopes.