Beau début de championnat pour le Sporting Club de Paris

Après 6 mois d’arrêt à cause de la COVID19, le championnat de France de Futsal a repris ce week-end.  Pendant cette interruption, si les parquets ont été désertés, les choses ont bougé en coulisse. Tout d’abord, suite à la réclamation de plusieurs clubs, les 2 premiers classés lors de l’arrêt du championnat ont été pénalisés de plusieurs points pour avoir fait coacher à plusieurs reprises leur équipe par un entraîneur non diplômé. En conséquence, le Sporting Club de Paris, initialement classé 3ème (à 13 points du 1er et à 5 points du 2ème) termine finalement 2ème à 5 points d’Accs.

Ensuite, on a assisté à un renouvellement important  au sein de l’effectif sportif. En effet, pas moins de 5 joueurs majeurs ont quitté le club de la capitale à l’intersaison (Camara-Ségura-Soares-N’Dukuta et Tchapchet). Pour les remplacer et pour tenter de s’opposer à  l’ogre Accs Asnières Villeneuve 92, le staff a recruté 5 joueurs expérimentés et  habitués aux joutes internationales : Haroun (ex Garges, international français), Aigoun, Ba et Soumaré (ex Kremlin Bicêtre, internationaux français) et Barboza (ex Orchies, international italien). A noter le retour à Carpentier de 2 anciens de la maison verte Haroun (6 saisons entre 2011-2017) et Barboza (2  saisons entre2011 et 2013).

Le Sporting Club de Paris a commencé la préparation de cette nouvelle saison par un stage intensif du 20 au 26 août à Pocé sur Cisse. Hébergés dans un cadre idyllique mis à leur disposition par la Fondation Action Enfance, partenaire du club, et profitant du gymnase communal mis à leur entière disposition par la mairie, les joueurs ont travaillé dur pour aborder au mieux cette saison. Contrarié par la crise sanitaire, le calendrier des matches amicaux a été perturbé et le club n’a pu jouer que 3 des matches envisagés (Blois, Accs et Kingersheim).

Maintenant, place au championnat qui, sauf accident, ne devrait pas échapper à Accs Asnières Villeneuve 92 qui avec le recrutement de stars mondiales (Ricardhino, Humberto, Ortiz, Coelho) fait office de favori indéniable. Mais, dans une saison sportive tout peut arriver et le Sporting Club de Paris compte bien défendre ses chances. Pour la régularité de la compétition, il faut espérer que la  crise sanitaire ne vienne pas arbitrer et perturber la régularité du  championnat et de la Coupe Nationale.

Pour son premier match de la saison 2020-2021, le Sporting Club de Paris accueillait son voisin francilien de Garges Djibson. Pour cette rencontre, les parisiens se présentaient privés de 5 joueurs importants : les brésiliens Caio et Peterson, Aigoun, Chaulet et Teffaf. Deux jeunes prometteurs issus de l’Académie du club, Koné et Doualla, faisaient leur apparition dans le groupe.

Les matchs entre ces 2 équipes sont généralement très disputés et très serrés. Le déroulement de la première mi-temps l’a bien confirmé. Le score de 1 à 0 en faveur des parisiens à l’issue de cette période  semblait le confirmer, mais il faut noter  que Lokoka, le gardien gargeois, à tout (bien) fait pour retarder l’échéance. Il ne doit s’incliner à la 19ème mn que sur un centre de Barboza détourné par un de ses coéquipiers (Mendy) dans son but. Jusqu’à cet instant, les nombreuses occasions de Soumaré, Teixeira, Barboza, Saadaoui ou encore Ba avaient toutes été annihilées par Lokoka. Appliqué et produisant un jeu vif et rapide, le Sporting Club de Paris prend peu à peu le dessus sur Garges qui, néanmoins, ne manque pas d’inquiéter Haroun dès que les rares  possibilités se présentent. Ainsi, entré sur le parquet à la 6ème mn, Coulibaly sur son premier ballon trouve le poteau gauche parisien. A l’instar de son coéquipier en équipe de France, le gardien parisien fait état de sa classe à plusieurs reprises, devant Guirio, Mendy ou Zoubir. A la 18ème mn, fauché dans la surface de réparation, Fabricio bénéficie d’un pénalty qu’il se charge de tirer. Mais Lokoka se couche bien sur sa gauche et repousse le ballon.

Dès la reprise du match, les parisiens vont prendre rapidement le large en inscrivant 3 buts en 3 minutes sur 3 corners. Lokoka, délaissé par sa défense sur ces coups de pieds arrêtés ne peut que constater les dégâts. C’est d’abord Fabricio qui s’offre un doublé en reprenant de volée un  corner (21ème mn), puis en étant seul à la réception à 3 mètres du gardien d’un corner tiré par Barboza (22ème mn). Le corner suivant envoyé par Ba est repris victorieusement par Barboza (23ème mn).  Menés 4 à 0, Garges semble KO offrant de nouvelles opportunités aux parisiens qui n’en profitent pas (à la 24ème mn, Ba trop gourmand manque une occasion de deux contre un en oubliant Soumaré totalement démarqué sur sa gauche). Avec cette avance conséquente et avec la main mise sur la rencontre, le Sporting Club de Paris se déconcentre inconsciemment et permet à Garges de reprendre le jeu à son compte. Pendant ce temps faible parisien, Zoubir trompe de près Haroun à la 25ème mn (4 à 1). Le jeu finit par s’équilibrer quelques minutes, les joueurs des 2 équipes ayant besoin de souffler car la prestation produite a nécessité des efforts importants pour  ce match de reprise. Après ce moment de relative accalmie, Le Sporting Club de Paris reprend sa marche en avant et à la 30ème mn, sur une action rapide et 3 touches de balles (interception de Ba, relais avec Saadaoui pour Teixeira), le capitaine parisien, décalé sur la droite, ajuste Lokoka (5  à 1). Les gargeois n’abdiquent pas et à la 32ème mn, Guirio permet à son équipe de réduire le score en battant de près Haroun (5 à 2). Omniprésent sur le terrain, Ba est récompensé de ses efforts en inscrivant un but à la  suite d’une succession d’une-deux avec Fabricio (6 à 2 a la 35ème mn). Passé en power play, Garges mettra à contribution Haroun mais ce dernier restera intraitable. Alors qu’il reste 21 secondes à jouer, bénéficiant d’un tir à 10 mètres pour une sixième faute commise par les parisiens, Bourhis expédie la ballon à côté du but d’Haroun figeant le score à 6 à 2 en faveur du Sporting Club de Paris.

La tribune public, dont la capacité avait été sciemment réduite de moitié par les organisateurs pour cause de Covid19 (occasionnant de nombreux mécontents restés massés aux portes d’entrée) a assisté à un très bon match de futsal surtout qu’il s’agissait d’un match de reprise et que l’état physique des joueurs n’était pas à son maximum. Si la victoire du Sporting Club de Paris est belle et ne souffre pas de contestation, il faut féliciter les gargeois pour l’opposition apportée. De par leurs encouragements et leurs applaudissements, les supporters ont validé le recrutement de qualité et opportun réalisé et rêvent déjà grandes choses pour le club…..surtout qu’il manquait la moitié de l’effectif samedi !

Pour cause de trêve internationale, la prochaine journée se déroulera le samedi 27 septembre et le Sporting Club de Paris ira affronter Nantes Métropole défait lourdement à domicile (0 à 6) par Accs Asnières Villeneuve 92. Un bon résultat en terre ligérienne permettrait d’aborder sereinement la 3ème journée avec la réception le 03 octobre de l’ogre Accs…..

Enfin, Pierre Jacky, sélectionneur de l’équipe nationale de futsal, présent dans la tribune, a dû être satisfait de la très bonne prestation des joueurs (Haroun, Ba, Soumaré et Lokoka) qu’il a retenu pour la double confrontation amicale contre la Moldavie les 20 et 21 septembre à Orléans.

Sporting Club de Paris – Garges Djibson : 6 – 2

Buteurs : Sporting Club Paris :   Fabricio (2) – Barboza – Teixeira – Ba – Mendy (CSC)

Garges Djibson       :    Zoubir – Guirio

 

Par RDAN