retrouvez-nous sur les réseaux sociaux

D1- J9 : LE SPORTING CLUB DE PARIS SE RELANCE DE BELLE MANIÈRE À NANTES

Après l’amélioration entrevue la semaine passée contre le Paris Acasa, le moral semble être revenu du côté du Sporting Club de Paris au moment d’aller affronter les Eléphants de Nantes dans le cadre de la 9ème journée de D1 Futsal.

Pour ce déplacement qui pourrait sonner le début du retour des Parisiens dans la course aux plays-off, le club s’est renforcé, toujours pour pallier la longue indisponibilité de ses cadres, avec la signature des Paraguayens Aldo Amarilla Ortiz et Alan Rojas Dominguez, arrivés tout droit du club FC Differdange 03 Futsal.

L’apport de ces recrues s’est immédiatement fait ressentir sur le parquet notamment le pivot Almarilla Ortiz qui a posé beaucoup de problèmes aux Nantais.

Les Parisiens ouvrent le score dès la 5ème minute grâce à leur Capitaine Belhaj. L’international français, depuis sa surface de réparation alerte son pivot qui le décale sur la droite. Le tir croisé de Belhaj trompe Lokoka sur sa droite (0-1).

La réplique de Nantes est immédiate par Tchapchet qui oblige Darcio à une belle détente pour sortir la balle qui filait dans son but. A la 6ème minute, c’est Renatinho qui échoue sur Darcio.

Les Nantais poussent pour revenir au score mais les visiteurs sont intraitables en défense et profitent des moindres ballons de contre pour inquiéter Lokoka : à la 8ème, le tir lointain de Pasquier est capté facilement par le gardien des Eléphants ; à la 10ème, c’est le duo paraguayen qui tente un ‘une-deux’ mais la remise de Amarilla Ortiz pour Rojas Dominguez est trop forte ; à la 14ème, contre-attaque rapide initiée par Belhaj qui passe à Amarilla Ortiz qui décale son compatriote mais Lokoka repousse du pied le tir de Rojas Dominguez, à la 15ème, le Capitaine parisien déborde sur la gauche et centre pour Rudi dont la reprise est repoussée sur Rojas Dominguez, contré sur la ligne de but.

De son côté, Nantes, même en maitrisant le ballon, n’inquiète pas trop Darcio qui doit néanmoins s’interposer d’une main ferme devant Minogolo à la 16ème minute.

Petite frayeur pour le Sporting Club de Paris lorsque que Rojas Dominguez se fait subtiliser la balle par Renathino devant son but. Le centre du nantais file le long de la ligne de but sans jamais la franchir…

La dernière action notable de cette première mi-temps est à mettre à l’actif des visiteurs à la 17ème minute. Amarilla Ortiz, dos au but, décale son compère paraguayen qui sollicite Lokoka d’une belle frappe. Premier round équilibré qui voit le Sporting Club de Paris mener à la pause d’un petit but.

.
A la reprise de la partie, les Parisiens dominent les Nantais en termes d’occasions et d’efficacité : à la 21ème, Ndukuta profite d’une talonnade de Rojas Dominguez mais sa tentative échoue de peu à droite du but ; à l’abord de la surface de réparation nantaise, Amarilla Ortiz profite d’une erreur de relance pour récupérer le ballon mais son tir passe à droite (23ème min).

Dans la minute suivante, Rudi intercepte un ballon d’attaque nantais dans son camp et réalise un ‘une-deux’ avec Almarilla Ortiz pour déborder le gardien et marquer dans le but vide (0-2).

Nantes, ne parvenant pas à s’approcher de la cage de Darcio s’en remet aux tirs de loin : Diop et Varsalona essaient mais n’atteignent pas leur cible.

Un troisième but vient récompenser la solidité défensive et l’efficacité retrouvée à la 26ème minute. Il est l’œuvre de Belhaj qui réceptionne un dégagement lointain de Darcio ; il résiste au retour de 2 Nantais pour glisser la balle hors de portée de Lokoka (0-3).

ll reste 12 minutes à joueur et Nantes commence à faire le siège du but parisien encouragé par un bruyant public. C’est Mika de Sá Andrade qui sonne la révolte à la 30ème minute. Sa reprise sur corner termine sur la barre transversale du Sporting Club de Paris.

A partir de cet instant, Nantes va monopoliser le ballon et contraindre les Parisiens à défendre et à jouer en contre-attaque. Bendali oblige Darcio à une belle parade à la 31ème minute.

Passés en power-play quelques instants plus tôt, les Nantais réduisent le score sur une frappe lointaine de Mingolo déviée par Bensaber placé devant Darcio (1-3, 34 min).

Quasiment sur l’engagement, une nouvelle occasion nantaise par Mingolo dont le tir est repoussé par le gardien parisien sur Renatinho qui bute aussi sur le portier francilien.

A la 35ème minute, le Sporting Club de Paris a l’opportunité de creuser l’écart, mais la reprise acrobatique de Rojas Dominguez est détournée par Lokoka au prix d’une belle envolée. Deux minutes plus tard, Darcio gagne son duel face à Bensaber et sur sa relance, Belhaj alerte Rudi qui se débarrasse de 2 adversaires mais vient se heurter au goal nantais venu à sa rencontre.

Le Sporting Club de Paris résiste bien aux assauts de Nantes mais finit par craquer à 55 secondes de la fin sur une frappe excentrée de Bendali qui trompe la vigilance de Darcio (2-3).

Les dernières secondes sont suffocantes pour des Parisiens qui craignent de voir s’échapper cette victoire qui leur tend les bras. Mais rien ne sera marqué et les Parisiens s’imposent enfin à Nantes, 4 ans presque jour pour jour après leur dernière victoire 3-1 le 17 novembre 2019.

Voyage fructueux en terre ligérienne pour des Parisiens qui gagnent (enfin) et qui prennent les 3 points, mais surtout, renouent avec un jeu qui enchantait le public les années précédentes. Par ailleurs, l’efficacité qui faisait défaut ces dernières semaines semble être revenue… L’arrivée des renforts paraguayens est très intéressante. Tout cela demande confirmation.

Et ça tombe bien puisque la prochaine rencontre opposera les Vice-Champions de France aux Champions de France en titre et leader invaincu cette saison ; l’Etoile Lavalloise… on ne peut rêver mieux comme test !

Rendez-vous mercredi prochain, 22 novembre, pour cette rencontre au sommet de la D1 Futsal.

.

Nantes 3-2 Sporting Club de Paris

Arbitres: Jordan Feltesse et Hachim Abdallah

Sporting Club de Paris: Darcio, Douang (GK), Amarilla, Kebe, Belhaj, Ndukuta, Pasquier, Rojas, Rudi et Sidibé.

Buteurs : Sporting Club Paris : Belhaj (x2) et Rudi. Nantes : De Sá Andrade et Bendali

Partager sur les réseaux :