retrouvez-nous sur les réseaux sociaux

D1-J3 : LE SPORTING CLUB DE PARIS MIS EN ÉCHEC PAR LE KB

Le derby francilien entre le Sporting Club de Paris et le Kremlin Bicêtre était assurément l’affiche de cette 3ème journée de la D1 de Futsal. Cette confrontation entre voisins arrive très tôt dans la saison, alors que les 2 effectifs ont été profondément remaniés à l’intersaison. Néanmoins, connaissant la rivalité qui anime ces deux clubs et leur parcours actuel (1 victoire et 1 défaite chacun), le match allait être, comme souvent, intense et serré. Preuve de l’intérêt et de la particularité de cette confrontation, c’est l’arbitre international Cédric Pélissier qui avait été désigné pour diriger les débats.

Dans un gymnase Carpentier affichant quasi complet et bruyant, les deux équipes ont délivré un match de haute qualité, indécis, avec de belles actions collectives et des gardiens en feu. Il n’y pas eu de vainqueur samedi sauf peut-être le futsal.

Le début de la rencontre est plutôt à l’avantage des Parisiens qui se procurent rapidement les premières occasions : Fernandinho trouve le petit filet après seulement 30 secondes de jeu, la reprise de volée de Teixeira finit dans les bras de Soares (4 min), le centre de Rudi passe devant le but kremlinois sans que quelqu’un ne pousse la balle au fond du but (6 min). Ces efforts sont récompensés par un très joli but en pivot de Traoré qui trompe le gardien adverse sur sa gauche (1-0, 7 min).

Les visiteurs pensent revenir au score mais Darcio (qui a repris sa place dans la cage parisienne après sa blessure) gagne son face à face devant Solano (10 min). Une brillante action collective faite de redoublements de passes impliquant Titon, Fernandino et Kébé se termine par un tir contré in extrémis (10 min). Le ballon va d’un but à l’autre et Darcio réalise un double arrêt devant Bohli et Bessa (11 min). Le Sporting Club de Paris reste le plus dangereux avec la percussion de Rudi dont la frappe est détournée de la poitrine par Soares 12 min) et le festival de Traoré, qui, au milieu du terrain, se défait de 3 adversaires et qui voit son tir passer de peu à gauche du but kremlinois (14 min).

A la 15ème minute, les gardiens de but font étalage de leur classe. Tout d’abord c’est Darcio qui repousse une frappe lourde de Koné et, dans le prolongement de l’action, c’est Soares qui détourne le tir de Belhaj parti en contre-attaque. C’est le Kremlin Bicêtre qui va faire évoluer le score de cette partie en revenant à égalité grâce à Fernandes qui, seul au second poteau, reprend un centre de Boulaye Ba (1-1, 16 min).

Cette égalisation n’atteint pas les Parisiens qui repartent à l’attaque, mais ils doivent s’avouer vaincus par le goal visiteur qui réalise de grands arrêts devant Fernandinho (17 min) ou Belhaj et Chaulet (18 min).

Quand ce n’est pas le gardien qui sauve son équipe, ce sont les montants du but qui empêchent le Sporting Club de Paris de prendre l’avantage.

Le score de parité à la pause représente assez bien cette partie tendue et serrée même si les Parisiens ont dominé les débats.

Dès la reprise, les évènements s’accélèrent. Après 48 secondes de jeu, les supporters parisiens assistent à un superbe but de Pasquier qui loge la balle sous la barre transversale de Soares en conclusion d’un joli double une-deux avec Fernandinho (2-1). Le match continue d’être indécis et la tension est palpable sur le parquet. Les défenses neutralisent le plus souvent les attaques et les occasions deviennent de plus en plus rares.

Il faut attendre la 24ème minute pour que le public frissonne de nouveau lorsque Rudi voit sa tentative de loin détournée en corner. Cela a pour effet de réveiller les acteurs qui se montrent de nouveau dangereux : Bohli, seul au second poteau manque sa reprise sur un centre, Darcio doit s’interposer à deux reprises devant Koné arrivé lancé (24 min).

Le Sporting Club de Paris est proche d’accentuer son avantage lorsque Darcio voit son dégagement au pied repris de la tête par Belhaj placé sur la ligne de sortie adverse. Mais la reprise de l’international français longe la barre transversale… (29 min). Le Capitaine parisien, Alexandre Teixeira, auteur d’un très bon match, voit sa reprise sur corner déviée par Soares du bout des doigts (31 min). Côté visiteur, c’est Bessa qui se met en vue avec un tir lointain qui frôle le poteau droit de Darcio (32 min).

Coup de froid sur Carpentier lorsqu’à la 34ème minute, Fernandinho se blesse gravement au genou. Le Brésilien, à la lutte avec Soares pour reprendre un dégagement de Darcio, retombe mal sur sa jambe. Certainement touchés par ce fait de jeu, ses coéquipiers semblent tétanisés. Il reste 5 minutes à jouer et le Kremlin Bicêtre finit mieux la partie. Nous sommes plus proches d’une égalisation que d’un nouveau but parisien. Alors qu’ils viennent de résister depuis 4 minutes au play-off joué par leurs adversaires, les hommes de Rodolphe Lopes vont céder à 1 minute de la fin de match. Après que Belhaj ait sauvé son équipe en sortant un ballon qui allait rentrer dans le but, le corner qui s’ensuit permet à Bessa d’égaliser de près (2-2, 39 min) et sceller le score du match.

.

Malgré une belle prestation, le Sporting Club de Paris doit se contenter du point du match nul. Faute de n’avoir pas su (ou pas pu) se mettre à l’abri pendant ses temps forts, le vice-champion de France s’est fait rattraper dans le money time par des kremlinois accrocheurs. Pour ne pas trop se faire distancer au classement général, les Parisiens devront absolument aller s’imposer samedi prochain à Béthune.

.

Sporting Club de Paris 2-2 Kremlin Bicêtre

Arbitres: Cédric Pélissier et Fadil Darraz

Sporting Club de Paris : Darcio, Douang (GK), Belhaj, Chaulet, Fernandinho, Kébé, Ndukuta, Pasquier, Rudi, Teixeira, Titon et Traoré

Buteurs : Sporting Club Paris : Traoré et Pasquier. Kremlin Bicêtre : Fernandes et Bessa.

Partager sur les réseaux :