retrouvez-nous sur les réseaux sociaux

D1-J4 : LE SPORTING CLUB DE PARIS S’EST PERDU DANS LE NORD

Désireux de récupérer les points perdus sur son parquet la semaine dernière devant le Kremlin-Bicêtre, le Sporting Club de Paris se déplaçait ce samedi à Béthune avec la ferme volonté de faire un bon résultat devant un adversaire qui ne lui réussit pas toujours.

Pour ce déplacement, Rodolphe Lopes devait encore se passer des services de Laion, Eder et Fernandinho, blessés sérieusement et dont l’absence va durer encore quelques semaines. A ces absences est venu s’ajouter celle, de dernière minute, de Jérôme Pasquier victime d’une entorse lors de l’échauffement.

Néanmoins, l’effectif parisien présent en terre nordiste présentait toutes les garanties de qualité et de performance. Seulement voilà, le Sporting Club de Paris, comme la semaine passée, n’a pas su tuer le match et surtout, n’a pas pu résister à la fougue de la jeunesse béthunoise.

En effet, bien qu’inférieurs techniquement, les nordistes ont fait déjouer les franciliens en exerçant un pressing constant et en jouant long dès qu’ils récupéraient les ballons. Ils ont également su se montrer réalistes à la différence des visiteurs qui n’ont pas su profiter de leurs rares opportunités.

Le ton est annoncé dès le coup d’envoi donné par les Parisiens. Lancé en contre-attaque, Diaoune se retrouve en face à face avec Darcio qui remporte son duel… on joue depuis seulement 25 secondes. Le jeune n°9 béthunois remet ça une minute plus tard, mais cette fois-ci, son tir passe à gauche du but parisien.

Même s’il tente de poser le jeu, le Sporting Club de Paris n’arrive pas à s’approcher du but adverse et se retrouve en difficulté à chaque contre-attaque de Béthune.

Darcio est mis à contribution par Diaoune (4 min) et El Baloui (5 min). Il faut attendre la 7ème minute pour voir la première tentative parisienne. Elle est à mettre à l’actif de Belhaj, mais son tir de loin est trop croisé.

Les visiteurs se montrent désormais plus dangereux mais les tentatives de Titon et Rudi (8 min) et encore de Belhaj (9 min) ne trouvent pas le cadre. Le Sporting Club de Paris va quand même prendre l’avantage sur un coup franc repris par Belhaj qui profite d’un cafouillage de la défense nordiste (0-1, 9 min).

La réponse de Béthune est immédiate. L’espagnol Villaverde se défait de 2 Parisiens pour s’ouvrir le chemin du but, mais Chaulet se trouve sur la trajectoire de son tir (10 min). En difficulté pour s’approcher du but adverse, les Parisiens tentent de loin, comme Rudi qui voit sa frappe repoussée des 2 poings par Samir Meziani (12 min).

Et puis, retombant dans ses travers du match précédent, le vice-Champion de France est incapable de tuer le match surtout que les occasions ne sont pas nombreuses. A la 13ème minute, c’est Traoré qui rate ce qui paraissait immanquable. Rudi presse les Béthunois qui tentent de relancer depuis leur but. Ce pressing permet au Brésilien de récupérer le ballon qu’il transmet à Traoré devant la cage grande ouverte. Le jeune attaquant parisien n’a plus qu’à prolonger la balle pour accroitre l’avantage de son équipe au score, mais un défenseur nordiste arrive pour stopper cette tentative.

Une belle action collective parisienne impliquant Ndukuta, Kébé et Belhaj se termine par un tir au-dessus (14 min). Frayeur pour les rares supporters franciliens présents dans la salle des sports Louchard à la 15ème minute. Sur un ballon en profondeur mal négocié par Darcio et Kébé, il faut un retour express du gardien parisien pour enlever le ballon dans les pieds de El Balaoui parti pour marquer.

Dominant légèrement la partie, les hommes du Capitaine Teixeira obtiennent 3 corners consécutifs qui ne donnent rien (16 min).

Les visiteurs restent sous la menace du jeu rapide des jeunes béthunois. Villaverde, lancé par Selim Meziani, vient buter sur Darcio bien sorti à sa rencontre (18 min), puis c’est Diaoune qui ne trouve pas le cadre (19 min). La fin de la première période est à l’avantage de Béthune qui se procure deux belles occasions dans les dernières secondes par El Balaoui et par Diaoune qui ont trouvé Darcio sur leur chemin.

Dès la reprise, le Sporting Club de Paris tente rapidement de mettre un deuxième but pour prendre le large au score et surtout pour pouvoir jouer plus sereinement. C’est d’abord Traoré, après 23 secondes de jeu, qui voit son tir repoussé du pied par Meziani. Ensuite, c’est le centre de Belhaj qui ne peut pas être repris de la tête par Ndukuta trop court (21 min), puis Titon, dont la frappe en pivot met le gardien nordiste en difficulté (24 min).

N’y arrivant pas, le doute semble s’installer dans les têtes parisiennes et les Béthunois poussent pour revenir au score. Ils y arrivent à la 26ème minute quand, sur un tir de Traoré contré, les jeunes nordistes se retrouvent à jouer un deux-contre-un devant Darcio et c’est Nandinho qui pousse le ballon au fond du but visiteur (1-1).

Pour le Sporting Club de Paris, il faut repartir de l’avant pour gagner ce match. Ndukuta, sur une passe en retrait de Traoré, ne trouve pas le cadre (27 min) puis Traoré, de près, bute 2 fois, coup sur coup, sur Méziani (28 min).

Le but égalisateur a libéré les Béthunois qui se portent désormais à l’attaque. Leur audace est récompensée à la 29ème minute avec un but de El Balaoui dont la frappe du gauche trompe Darcio sur sa droite (2-1). La dynamique est clairement du côté de Béthune. En passant en power play à la 31ème minute pour tenter au moins d’égaliser, le staff parisien joue son va-tout. Mais les Béthunois, bien regroupés en défense, disciplinés et vaillants, ne laisseront pas le moindre espoir aux Parisiens qui s’inclinent, comme la saison dernière, en terre nordiste.

Cette défaite et surtout la physionomie de la rencontre ne font que confirmer les manques entrevus lors des précédents matchs et que les absences de joueurs importants ne peuvent pas, à elles seules, justifier.

Si l’on excepte le premier match remporté contre Hérouville, les 3 autres rencontres suivantes (2 défaites à l’extérieur et un match nul à domicile) ont vu le Sporting Club de Paris mener au score, puis être incapable de tuer le match et finir par se faire remonter voire dépasser à la marque. Les causes? Le staff a deux semaines pour les trouver et y apporter les réponses. Manque de réalisme? Manque d’assurance ou de confiance? Problème physique? Faisons leur confiance pour avoir une équipe surmotivée et conquérante pour la venue de Kingersheim le 14 octobre prochain.
.

Béthune 2-1 Sporting Club de Paris

Arbitres: Julien Lang et Tarik El Ghourraf

Buteurs: Sporting Club de Paris: Belhaj. Béthune: Nandihno et El Balaoui

Sporting Club de Paris: Darcio, Douang (GK), Belhaj, Chaulet, Kébé, Konaté, Ndukuta, Pasquier, Rudi, Teixeira, Titon et Traoré.

Partager sur les réseaux :