retrouvez-nous sur les réseaux sociaux

D1-J8 : LE SPORTING SE CONTENTE D’UN POINT DEVANT ACASA

Avec ce derby contre le Paris Acasa, le Sporting Club de Paris avait l’occasion de renouer avec la victoire ce samedi. Mais aux caractéristiques particulières que revêt traditionnellement ce genre de confrontation intra parisienne, s’ajoute cette année, la situation sportive des 2 clubs. Calés au fond du classement, les équipes ont besoin impérativement d’une victoire : pour les hommes du Président José Lopes, revenir à la hauteur de leur adversaire du jour et surtout ne pas se laisser distancer au classement et, pour les joueurs de Marcelo Serpa, s’extirper de cette zone de relégation.

Pour faire face aux nombreuses et longues indisponibilités auxquelles il doit faire face, le Sporting Club de Paris a fait signer l’espagnol Alvaro Caminero Garcia, qui vient de Morlanwelz (Belgique) après être passé par Gérone. Arrivé lundi dans la capitale, il est aussitôt convoqué pour cette importante rencontre. Au-delà de la présence de la nouvelle recrue, à noter le retour d’Eder et Teixeira dans l’effectif composé par Rodolphe Lopes.

.

S’il n’a pas désigné de vainqueur, le match a été plaisant à voir avec tous les ingrédients dignes d’un derby (suspense et tension). Match équilibré donc mais qui aurait du sourire au Sporting Club de Paris si l’énorme faute du gardien Aboudou à la 15ème minute sur le jeune Sidibé avait été sanctionnée à la hauteur de la violence du choc, c’est-à-dire d’un carton rouge. Car le gardien de Paris Acasa a fait un grand match, sauvegardant à plusieurs reprises en seconde période, le point du match nul pour son équipe. Sans ce gardien, l’issue du match aurait pu être différente.

Paris Acasa ouvre la marque après seulement 42 secondes de match sur un contre vite mené qui amène les visiteurs à être en supériorité numérique devant Darcio. Démarqué sur la droite, Diallo n’a aucune difficulté à tromper le portier parisien (0-1, 1 min).

La réplique des vice-Champions de France ne tarde pas. Tout juste entré en jeu pour ses premiers pas à Carpentier, Alvaro égalise d’un but de roublard. Bénéficiant d’une touche sur l’aile gauche, il envoie le ballon directement dans le but d’Aboudou, pris à contrepied sur sa droite alors qu’il se replaçait au milieu de son but (1-1, 3 min).

Très actif, l’espagnol tente à nouveau sa chance, mais Aboudou repousse du pied (4 min).

Les équipes ne ferment pas le jeu et la partie est équilibrée. Face à la vitesse d’exécution de son adversaire, le Sporting Club de Paris propose un jeu plus posé. C’est Paris Acasa qui se procure les meilleures occasions par Adama Dhee qui, à la 5ème minute, voit sa reprise sur corner détournée du bout des doigts par Darcio puis, à la 7ème minute lorsqu’il vient défier le gardien parisien en face à face… que ce dernier remporte.

Le portier du Sporting Club de Paris va encore se mettre en évidence par ses arrêts (8 min), il détourne une tentative du jeune Fahmi qui s’est infiltré dans la défense et à la 11ème minute, c’est d’une main ferme qu’il s’interpose devant Ndiaye, mais aussi ses actions offensives : à la 10ème minute, il tente sa chance de loin et Aboudou détourne en corner sa puissante frappe ; à la 12ème minute, il relance au pied loin devant sur Belhaj sur l’aile gauche qui passe en retrait pour Pasquier qui bute sur Aboudou lequel renvoie sur Belhaj qui se heurte également au portier de Paris Acasa.

Les verts et blancs vont finir par prendre l’avantage à la 14ème minute. Après avoir récupéré le ballon au milieu de terrain, Chaulet décale Pasquier sur l’aile droite, trouve Ndukuta au deuxième poteau qui marque d’une belle reprise qui va se nicher dans la lucarne opposée (2-1).

Puis arrive le choc entre Aboudou et Sidibé à la 15ème minute. Tout juste entré sous les encouragements des supporters qui scandent son nom, le jeune espoir du Sporting Club de Paris est lancé sur l’aile droite par Belhaj. Sorti à sa rencontre, le portier de Paris Acasa, tacle certes la balle mais dans le même temps emporte Sidibé qui fait un spectaculaire soleil et qui retombe sur la tête. Moment de forte inquiétude dans les travées de Carpentier… mais après quelques minutes au sol, Sidibé fini par se relever, bien sonné. Bilan : une simple remise en touche, pas de coup franc, pas de carton et fin de partie pour Sidibé !

Bien évidemment, le staff du Sporting Club de Paris et les supporters locaux sont très énervés par la gestion de cet incident par le corps arbitral. Aboudou finira la partie sous les huées des spectateurs.

Certainement à cause de cet épisode, les débats sont beaucoup moins animés sur le parquet à l’exception de cette intervention salvatrice de Darcio, qui de la poitrine, met en échec Ndiaye (18 min).

Alors qu’il ne reste que 52 secondes à jouer, Paris Acasa égalise par Ndiaye, qui bénéficie de la passivité de ses adversaires pour tromper Darcio (2-2).

Les visiteurs ont inscrit leurs 2 buts en tout début et en toute fin de la mi-temps. Ce score de parité à mi-parcours est logique et reflète assez bien la physionomie de la partie.

.

Les acteurs ont du mal en ce début de seconde période. Il faut attendre la 25ème minute pour voir une occasion. Elle est à mettre à l’actif des visiteurs qui trouvent la base du poteau gauche de Darcio. Le portier est de nouveau sollicité par Ndiaye plein axe (26 min).

Puis le Sporting Club de Paris se montre enfin plus entreprenant. Le danger vient par l’intermédiaire de Belhaj qui déboule sur l’aile gauche mais son tir finit en corner. La reprise de volée de Chaulet sur ce corner est repoussée par Aboudou sur Rudi qui voit sa frappe encore détournée par le goal de Paris Acasa (27 min).

Deux minutes plus tard, c’est Alvaro qui joue rapidement une touche pour Belhaj, plein axe. L’international français, surpris, ne peut pas pousser la balle au fond du but adverse. A la 33ème, c’est Pasquier qui voit sa reprise de volée repoussée difficilement par Aboudou.

N’arrivant pas à profiter au score de de cette bonne période, le Sporting Club de Paris est tout prêt d’être puni par Paris Acasa qui trouve la barre transversale de Darcio sur une tête de Diallo (34 min).

N’abdiquant pas et désireux de remporter cette rencontre, les coéquipiers de Sidibé poussent en fin de match mais le tir de Rudi, sur une action rondement menée à 4, termine de peu à gauche du but (36 min) et c’est Alvaro qui a la dernière occasion à la 37ème minute, mais Aboudou se détend bien pour mettre en corner.

C’est le deuxième match consécutif du Sporting Club de Paris où le score à la mi-temps est le score définitif (2-2).

.

Bilan contrasté pour les verts et blancs. D’un côté, des regrets de n’avoir pas gagné ce derby qui semblait à sa portée et de l’autre, satisfaction d’avoir stoppé la spirale négative de 4 défaites consécutives et d’avoir pris un point (le premier depuis le 23 septembre… déjà un nul 2-2 face au Kremlin Bicêtre).

C’est le début de la remontada ? Le Sporting Club de Paris peut y croire : il y a assurément du mieux dans le contenu, le groupe est solidaire et reste concerné sur les objectifs et l’infirmerie va commencer à se vider et un retour des cadres sur le parquet est attendu pour bientôt.

La semaine prochaine, à Nantes, il faudra confirmer l’amélioration perçue samedi. Le club ligérien restant sur 3 matchs sans victoire (2 défaites et 1 nul), c’est peut-être le bon moment pour le Sporting Club de Paris d’affronter les Nantais et prendre des points.

C’est tout le mal qu’on leur souhaite !

.

Sporting Club de Paris 2-2 Paris Acasa

Arbitres : Aurélien Uzan et Fadil Darraz

Buteurs : Sporting Club Paris : Alvaro et Ndukuta ; Paris Acasa : Diallo et Ndiaye

Sporting Club de Paris : Darcio, Douang (GK), Alvaro, Belhaj, Chaulet, Eder, Ndukuta, Pasquier, Rudi, Sidibé et Teixeira

Partager sur les réseaux :