retrouvez-nous sur les réseaux sociaux

7ÈME QUALIF POUR LA FINALE DE COUPE DE FRANCE

Avant d’entamer la phase finale du Championnat de France de Futsal avec les play-off qui verront s’affronter, en matchs aller-retour, le Sporting Club de Paris et Nantes d’un côté et l’Etoile Lavalloise et Mouvaux de l’autre côté, les 2 week-ends prochains, ce samedi était réservé aux demi-finales de la Coupe Nationale Trophée Muffat-Joly.

Confirmation de leur domination de la discipline en France, 3 des 4 qualifiés pour les play-off restaient en compétition: L’Etoile Lavalloise et Mouvaux pour la première demi-finale et le Sporting Club de Paris pour la seconde demi-finale qui se déplaçait à Toulon.

Pour cette partie qui s’annonçait très disputée, l’entraîneur Rodolphe Lopes pouvait compter sur le retour de Saadaoui, mais déplorer les absences de Finéo et Ndukuta, blessés et de Soumaré, suspendu.

Le Sporting Club de Paris domine assez largement la première mi-temps en exerçant une pression constante sur les relances toulonnaises occasionnant des récupérations de ballons qui se sont avérées payantes.

Alors que la première escarmouche est varoise (Viana sollicite Laion après seulement 38 secondes de jeu), les Parisiens prennent l’avantage par Boulaye Ba. La touche jouée par Bolinha dans la surface de réparation est cafouillée par la défense et revient dans les pieds de l’international qui ne se prive pas de marquer de près (0-1, 2 min).

Toulon subit le match et ne parvient pas à maîtriser le ballon et à endiguer les attaques parisiennes. Le score est proche de s’aggraver à tout moment mais les tentatives de Eder (3 min), Belhaj (5 min), Saadoui (2 fois, 6 min) ne trouvent pas le cadre. Il faut attendre la 10ème minute pour voir Laion inquiété par Ruben, mais le gardien capte assez facilement la balle.

A la 12ème minute, Laion relance sur Saadaoui sur l’aile gauche qui résiste bien à son adversaire mais son centre devant le but ne trouve pas preneur… Toulon pousse pour revenir au score et Laion fait un double arrêt : il renvoie de la poitrine le tir de Viana qui atterrit sur Pupa qui trouve le gardien parisien sur sa route (12 min).

Le Sporting Club de Paris ajoute un second but par Teixiera qui réceptionne une louche de Chaulet et, d’un tir instantané trompe Tavares, le gardien varois, sur sa droite (0-2, 15 min).

La fin de la première mi-temps est à sens unique et Bolinha inscrit un troisième but à la 18ème minute sur une récupération de Saadaoui dans la surface de réparation toulonnaise: le brésilien lobe le gardien (0-3).

Le seconde période est plus équilibrée que le score pourrait le laisser croire.

Comme lors du premier acte, Toulon attaque fort d’emblée mais Renan est trop juste pour pousser le ballon au fond du but de Laion sur un centre de Pupa (22 secondes de jeu).

Ensuite c’est Bolinha qui a 2 franches occasions : excentré sur l’aile droite, il tente de lober Tavares mais celui-ci dévie la balle puis, bien lancé par Belhaj, il voit son tir passer à droite du but (22 min). Saadaoui déborde sur son aile mais sa frappe lourde est repoussée par le goal (23 min).

Mais Toulon pousse pour revenir au score et l’intensité monte au Palais des Sports. Après une longue séance de possession de son équipe, Renan sur l’aile droite surprend Laion qui ne peut empêcher le ballon de lui passer entre les jambes (1-3, 25 min).

Ensuite, le gardien parisien sauve son équipe sur 2 tentatives de Pupa et Viana. A la 27ème minute, l’arbitre siffle un penalty peu évident pour une faute sur Bolinha. Celui-ci veut se faire justice mais le gardien est sur la trajectoire du ballon. Belle opportunité de manquer pour les Parisiens qui subissent un temps fort toulonnais.

Le jeu s’équilibre, mais les deux gardiens sont très performants et empêchent de nouveaux buts.

Voyant le temps s’écouler, Toulon décide de jouer en power play. Mauvaise idée… puisque sur leur première action, Chaulet intercepte le ballon qu’il transmet à Eder qui l’envoie dans le but vide (1-4, 34 min).

La fin du match est débridée, il y a beaucoup d’espace dans le jeu et les occasions sont nombreuses mais les gardiens excellent dans les buts.

Tavares repousse la tentative de Belhaj sur Ngala qui voit sa frappe au premier poteau renvoyée du pied par le gardien (35 min). Ensuite c’est Laion qui sauve son but au premier poteau sur un tir de Viana (37 min) et qui sort au-devant de Pupa, qui envoie le ballon à droite de la cage (38 min).

En contre-attaque, le Sporting Club de Paris ajoute deux nouveaux buts, tout d’abord par Ba, qui reçoit une offrande de Belhaj plein axe, et qui vient battre de près Tavares (5-1, 39 min) et c’est à son emblématique Capitaine, Teixeira, que revient l’honneur de clore le score à 34 secondes de la fin du match. Il profite d’un joli centre de Bolinha pour marquer dans le but déserté par Tavares et inscrire un doublé. Longtemps blessé et opéré d’une hanche, Teixeira revient au bon moment pour faire profiter ses coéquipiers de son expérience et de sa technique.

Gageons qu’au moment d’aborder les phases finales du Championnat et de la Coupe Nationale, sa présence dans le groupe et sur le terrain est un vrai plus pour le Sporting Club de Paris.

Belle victoire parisienne et direction Pessac pour disputer, le 10 juin, la finale de la Coupe contre l’équipe de Laval qui n’a eu aucune difficulté à se débarrasser de l’équipe 3 de Mouvaux sur le score fleuve de 17 à 0 ! En effet, les nordistes se sont sabordés samedi et ont galvaudé cette compétition en ne faisant pas jouer leur équipe habituelle. Ce n’est pas rendre service au Futsal et espérons que la FFF, organisatrice de cette épreuve, demandera des comptes aux dirigeants de Mouvaux.

Place maintenant aux play off du Championnat. Samedi prochain, le Sporting Club de Paris recevra Nantes avant de se déplacer pour le match retour le week-end suivant. Il reste donc 2 matchs aux parisiens pour atteindre la finale qui se disputera le 17 juin à Caen. Mais qui sera l’autre finaliste? Espérons que cette fois-ci, Mouvaux jouera le jeu et présentera son équipe la plus compétitive possible contre….Laval !

.

Toulon 1-6 Sporting Club de Paris

Arbitres : Adrien CRULOIS & Jérémy Deidda

Sporting Club de Paris: Laion (GK), Souare (GK), Ba, Belhaj, Bolinha, Chaulet, Eder, Ngala, Saadoui et Teixeira.

Buteurs: Sporting Club Paris: Ba (x2), Teixeira (x2), Bolinha et Eder

Toulon: Renan

Partager sur les réseaux :