retrouvez-nous sur les réseaux sociaux

D1-J7 : LE SPORTING SURPRIS À DOMICILE PAR LE PROMU GOAL FC

Arès la cinglante défaite (12-1, la pire depuis 2010) il y 2 semaines à Toulouse, le Sporting Club de Paris se devait de relever la tête ce samedi avec la réception du promu, Goal FC, classé antépénultième avec un point d’avance sur les Parisiens, avant dernier.

Depuis le déplacement à Toulouse, l’infirmerie des franciliens n’a pas désempli : Fernandinho, Titon, Eder, Laion, Nama Traoré, Kébé et Teixeira sont toujours aux soins. C’est donc le même effectif qui a fait le voyage en terre Occitane (à l’exception de Darcio qui reprend sa place dans les buts après avoir purgé son match de suspension) qui se présente sur le parquet de Carpentier face à des Rhodaniens ambitieux.

Les Parisiens se sont bien battus mais quand vous manquez d’efficacité, que la chance vous fuit et qu’en face, tout réussit à votre adversaire, vous ne pouvez que prendre votre mal en patience et attendre que la spirale négative s’inverse enfin.

.

Le Sporting Club de Paris a été battu (2-5) par une valeureuse équipe de Goal FC qui a joué sans complexe, qui a su profiter des erreurs parisiennes en première période et qui a beaucoup défendu en seconde mi-temps. Contrairement aux précédentes, cette défaite peut laisser des regrets aux joueurs de Rodolphe Lopes.

Soutenus tout au long de la rencontre par un fidèle et nombreux public, ils ont été combatifs, audacieux, solidaires dans leurs efforts, même s’ils n’ont pas été récompensés, parfois malchanceux ou imprécis.

L’entame du match est parisienne à l’initiative de Rudi qui s’offre un déboulé sur l’aile mais sa frappe termine dans le petit filet de La Rocca (2 min). La minute suivante, c’est encore Rudi qui récupère un ballon, mais son tir du pied gauche est dévié in extrémis par un défenseur.

Ce bon début de rencontre est vite gâché par un mauvais renvoi et un cafouillage devant le but de Darcio qui profitent à Ahmed-Kadi qui met le ballon hors de portée du gardien francilien (0-1, 5 min).

Un beau mouvement collectif impliquant Belhaj, Rudi, Konaté et Chaulet se termine par un centre tir dégagé par un défenseur (6 min).

Le jeu s’équilibre un peu, les défenses prenant le pas sur les attaques. A la 10ème minute, Ndukuta s’offre un raid solitaire sur l’aile gauche mais sa frappe puissante frôle la barre transversale. Le Sporting Club de Paris pousse mais se fait contrer par Rondon, qui intercepte la balle et qui lobe Darcio venu dans le rond central soutenir offensivement ses coéquipiers (0-2, 12 min).

Le score est lourd au regard de la physionomie et il le sera encore plus 2 minutes plus tard quand, sur une rapide contre-attaque, Bencherif trompe Darcio sur sa droite (0-3, 14 min).

Les supporters sont dépités par la tournure des évènements mais reprennent espoir quand leur équipe favorite va inscrire 2 buts en moins de 45 secondes.

C’est d’abord Rudi qui marque du gauche suite à une phase de jeu à 5 dans la moitié de terrain rhodanienne, puis Konaté d’un pointu rageur est le second buteur (2-3, 16 min). Le jeune parisien est déchainé ; il dribble 3 adversaires mais sa frappe échoue dans les gants de La Rocca… la chance vient de passer ! En effet, à la 17ème minute, Ramirez, de loin, expédie le ballon dans la lucarne droite de Darcio (2-4). Il reste moins d’une minute à jouer, et voulant relancer depuis son but, Chaulet envoie la balle directement sur Kadima qui fusille le gardien francilien (2-5).

La pause est sifflée sur ce score très lourd pour un Sporting Club de Paris qui ne démérite pas et flatteur pour un promu à qui tout sourit.

La seconde période est maîtrisée par le Sporting Club de Paris qui tente beaucoup : à la 22ème minute, le tir en pivot de Konaté rase le poteau droit de La Rocca ; à la 23ème, Pasquier trouve la barre transversale ; à la 24ème, Belhaj bénéficie d’une passe en retrait mais son tir passe au-dessus du but ; à la 25ème, la reprise de Ndukuta sur une passe en retrait n’est pas cadrée ; à la 28ème, Rudi perd son face à face avec La Rocca ; à la 33ème, le déboulé de Belhaj sur la gauche se termine dans le petit filet ; à la 34ème minute, la passe au second poteau pour Ndukuta est manquée par ce dernier. Ces quelques occasions, parmi les plus significatives démontrent à quel point le Sporting Club de Paris souffre d’un manque d’efficacité.

Pendant ce temps, Goal FC passe son temps à défendre (plutôt bien) et se permet quelques incursions dans le camp parisien mais sans réellement être dangereux à l’exception de l’opportunité manquée par Ramada seul devant le but parisien (31 min).

Le passage en power-play à la 34ème minute ne changera pas les choses.

La fin de la rencontre est difficile pour les vice-Champions de France en effectif réduit, qui n’ont pas ménagé leurs efforts et qui souffrent dans les dernières minutes. Aucun but ne sera marqué au cours de la seconde mi-temps, le score était acquis à la pause.

.

Avec ce mauvais résultat, le Sporting Club de Paris reste avant dernier mais avec dorénavant 3 points de retard sur ses prédécesseurs que sont les équipes d’Ajaccio et de Paris Acasa… cette dernière étant la prochaine à venir défier les Verts-et-blancs à Carpentier, le 11 novembre… une occasion à ne pas manquer pour ne pas se laisser détacher au classement !

.

Sporting Club de Paris 2-5 Goal FC

Arbitres : El Houcine Maataoui et Thomas David

Sporting Club de Paris : Darcio (GK), Douang (GK), Belhaj, Chaulet, El Khirat, Konaté, Ndukuta, Pasquier, Rudi et Traoré Dieng

Buteurs : Sporting Club Paris : Rudi et Konaté ; Goal FC : Ahmed-Kadi, Bencherif, Martinez, Rondon et Kadima

Partager sur les réseaux :